La Cie S a été créée en 2014 par Julie Ollivier et L.Atipik avec pour envie première de partager leurs deux disciplines. Le Deejaying / Turntablism et la danse (Contemporaine et Hip Hop ). Chacune souhaitant apprivoiser un nouveau langage et comprendre les codes de l’autre pour mieux les entrelacer, les confronter, les fusionner. Relier ces deux univers lors de créations musicales et chorégraphiques singulières . Cette idée de reliance et les valeurs de partage qui  les caractérisent s’élargissent à toutes les esthétiques et les pratiques au fil des rencontres et des envies. Ainsi, échanges, jeux et complicitées sont au cœur de leur démarche tant dans la création que dans la transmission auprès de différents publics. Elles mettent en musique et en mouvement, émotions et  réflexions en se jouant des propos  et des façons de faire, avec pour seuls moteurs le partage et l’engagement.

gyuguogyogogyogyogyougogyougyuogyu

 

« Notre but est de développer la libre expression artistique sans cloisonnement, dans un esprit d’ouverture tant sur la forme que sur le fond afin d’en permettre l’accès au plus grand nombre. »

hyuihoihuiohuohuohuhouhuohuhoho

NOS ACTIONS

huihgureihgureihguirehguiergege

– Créations artistiques

– Performances (mixs / impromptus chorégraphiques)

– Transmission (cours et stages de danse / ateliers d’initiation à la pratique des platines vinyles /interventions en milieu scolaire / animations en centre de loisirs et organismes socio-culturels )

– Organisations d’événements culturels et artistiques (rencontres / plateaux partagés)

BIOGRAPHIES

 

JULIE OLLIVIER – Direction Artistique – Chorégraphe – Danseuse

JULIE_OLLIVIER (6 sur 74)

 

Guidée depuis toujours par le plaisir et la curiosité, Julie s’est formée en goûtant à la diversité et à la richesse de la danse. Durant plusieurs années, elle multiplie cours et stages, traversant ainsi différents univers qui, pour certains, résonnent plus fortement en elle. C’est vers la danse contemporaine et hip-hop qu’elle concentre son travail et, c’est plus particulièrement sa rencontre avec Emmanuelle Jan (Cie unis-latérale) et Yasmin Rahmani (Cie HB2) qui va intensifier son désir de danser et poser les premiers fondements . Après quelques expériences en tant qu’interprète, elle s’essaye rapidement à la chorégraphie avec des courts formats en duo. En 2014, elle suit une formation sur la composition chorégraphique menée par Geisha Fontaine au CND de Pantin. Ses envies artistiques s’affinent alors et son travail prend une direction plus affirmé. Par la suite, elle fonde la Compagnie S avec L.atipik et profite de cet espace d’expression pour créer un univers musical et chorégraphique singulier. Egalement diplômée d’état en danse contemporaine, Julie enseigne et intervient régulièrement en milieu scolaire.

Crédit photo : Adeline Moreau

L.ATIPIK – DJ

L.Atipik

 

Passionnée de scratch, L.Atipik a débuté son parcours en partageant la scène avec divers artistes issus du milieu Hip Hop tel que DEEZ , Rhapsody ou encore le groupe LOWSCHOOL  dont elle fait toujours partie aujourd’hui. Parallèlement à ces collaborations, elle intégre en 2010 le collectif de Dj’s  « Opus Magnum », lui permettant de s’enrichir musicalement au côté de tous les membres de cette association des plus éclectique. En proposant des Mixs alliant technique et musicalité, L.Atipik ne veut pas se mettre d’étiquette et aime à définir son style musical de  » Groove Beats « . Elle distille  régulièrement ses sucreries musicales lors des soirées  » Candy Shop  » dans divers établissements nantais. L.Atipik se veut aussi « Animatrice Sonore » en mettant sa technique et son éclectisme aux services d’évènements divers et variés comme dernièrement le festival Web2Day, proposant ainsi un habillage sonore en live. Au sein de la Compagnie S, elle est   «  L’Habilleuse musicale  » et s’accorde à trouver un pont entre son univers et celui de la danse en ayant une place intégrante sur scène et dans la création artistique. www.latipik.com

 

ELODIE GUILLOTIN – Danseuse

Photo Elo

 

Son parcours initial est composé de danse contemporaine, danses d’expressions africaines et danse Jazz. Elle se forme également aux danses mandingues d’Afrique de l’Ouest et au rythme. Elle intègre le centre James Carlès à Toulouse. Durant 3 ans elle suit un cursus pluridisciplinaire (classique, jazz et contemporain) se confronte à différentes matières de travail et affine ses choix artistiques. Elodie porte aujourd’hui le projet «Caresse-moi, vidéos chorégraphiques » à Nantes, également danseuse interprète dans la Cie Dounia , danseuse instrumentiste remplaçante dans la Cie BLAKA à Rennes et danseuse comédienne pour la Cie Nichen au Mans. Elle est membre de KRAKEN, plateforme coopérative de développement artistique basée à POL’N à Nantes.
En parallèle, Elodie travaille à plusieurs reprises sur des vidéos danse pour des films institutionnels, teaser culturel etc… avec L’art en boite à Nantes. Elle intervient aussi auprès d’artistes musiciens dans le développement de leur pratique corporelle. Son «laboratoire chorégraphique intérieur» accorde une importance particulière à la notion de physicalité et au rapport musique/danse.

Crédit photo : Claire Huteau